1. Contextualisation dans le parcours d’apprentissage

Du 6 au 20 novembre 2022, 50 ans après le Premier sommet de la Terre tenu à Stockholm, la COP 27 s’est réunie à Charm el-Cheikh, en Egypte. Si un accord a été trouvé pour soutenir les pays les plus vulnérables face aux « pertes et dommages » dus aux catastrophes induites par le climat, beaucoup d’observateurs regrettent toutefois que les dirigeants n’ont pas saisi l’occasion pour s’entendre sur l’élimination progressive des combustibles fossiles, pointés comme une des causes principales de la crise climatique. Comment, depuis un demi-siècle, la jeunesse prend-elle part à la réflexion climatique ? En quoi les combats actuels diffèrent-ils ou se rapprochent-ils de ceux menés dans les années 1970 ?

Cet exercice prend particulièrement place dans les enjeux de notre temps : « citoyenneté active » et « environnement », et rejoint le moment-clé : économie et société à partir de la seconde moitié du XXème siècle. Il peut s’inscrire dans le cours de FHG 5ème ou Histoire 6ème

Remarque : cette situation d’apprentissage a choisi de se concentrer sur la jeunesse et non sur la totalité de la société civile. 

2. Documents

  1. Une photographie 
  2. Un extrait vidéo : 1972 ? La conférence de Stockholm : la prise de conscience de l’environnement | INA
  3. Une photographie : Girl Scout in canoe, picking trash out of the Potomac River during Earth Week.
  4. Une photographie : How the first Earth Day ushered in a golden age of activism (nationalgeographic.com)
  5. Un extrait video : https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/1971-greenpeace-nait-de-l-opposition-aux-essais-nucleaires
  6. Une photographie : Idées, acteurs et pratiques politiques de l’histoire environnementale européenne | EHNE
  7. Une chanson : ▶︎ Défendons-nous (par des habitants de Chooz) | GAM (bandcamp.com)
  8. Un tweet : The Political Rants sur Twitter : “@GretaThunberg Greta is right. https://t.co/dbq602HHRR” / Twitter
  9. Un article wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A8ve_%C3%A9tudiante_pour_le_climat
  10. Une page site :Code rouge-rood | #StopTotal — Extinction Rebellion Belgique
  11. Une vidéeo: Ces activistes veulent interpeller Total sur son propre terrain (francetvinfo.fr)
  12. Une vidéo : 2018, “L’affaire du siècle” dénonce l’inaction climatique de l’Etat | INA
  13. Une photo : https://fr.metrotime.be/en-vrai/pourquoi-lart-devient-il-la-cible-des-activistes-pour-le-climat
  14. Des photographies dans un article web :En Allemagne, les écologistes combattent une mine de charbon (reporterre.net)
  15. Un post facebook : https://www.facebook.com/photo/?fbid=143858301734847&set=pcb.143858421734835

Le corpus documentaire est conséquent. Aussi, voici trois propositions d’exploitation :

  1. Possibilité d’opérer une sélection de documents en fonction de choix éclairés de l’enseignant.e ;
  2. Possibilité de diviser la classe en deux groupes et de confronter ensuite les informations : les années 70 vs le début du XXIème siècle ;
  3. Possibilité de travailler de manière collaborative via une plateforme : mettre par exemple les élèves en recherche au départ d’un ou deux documents et leur demander ensuite d’alimenter un tableau collaboratif via Microsoft Whiteboard, Whiteboard.chat ou un Whiteboard Canva. Il est possible d’avoir accès à une copie du modèle Canva présenté ci-dessous sur simple demande par mail.

 

S. F. | Sciences humaines

3. Consignes

  1. A l’aide des docs 1-15, complète le tableau ci-dessous en sélectionnant des informations qui te renseignent sur les acteurs engagés dans la cause écologique, le type d’action menée, les modes de communication privilégiée et les moteurs de l’action.
  2. Pour chaque information relevée, indique le numéro du document duquel elle est issue.
  3. Relève trois points communs entre l’activisme des années 70 et celui d’aujourd’hui.
  4. Relève trois différences.
  5. Rédige un paragraphe de conclusion contrasté qui compare l’activisme de la fin des Trente Glorieuses à celui d’aujourd’hui en mettant en évidence au moins deux continuités et deux ruptures.

 

1970

de nos jours

Profil des activistes

 

 

Types d’actions

 

 

Modes de communications

 

 

Motivations de l’action

 

 

4. Exemple de production(s) attendue(s)

  1. Complète le tableau :

 

1970

de nos jours

Profil des activistes

Des jeunes (surtout) étudiants issus de la communauté civile/démarche individuelle : (hippies, doc 1), des scouts (doc 3), des jeunes intellectuels (scientifiques…) (doc 2), des artistes (musiciens) (docs 2 + 8), (doc 4+5 + 6)

Membres de groupe écologiste /démarche collective : greenpeace (doc 5)

Des jeunes élèves et étudiants issus de la communauté civile (docs 9 +10 + 12 + 13 + 14)

 

Membres de groupes écologistes (souvent jeunes) : extinctionrebellion (doc 10) ; Alternatiba, Justice climatique… (doc11)

Types d’actions

-Manifestations pacifiques :

sitting (nu => but : interpeler ) tenu pendant le sommet de la terre (doc 1) ; concert (doc 2) ; dessins et slogans éphémères (à la craie) sur le sol (doc 4), manifestations (docs 5+6)

– Participation de jeunes scientifiques à des congrès (doc 2)

– Ramassage des déchets lors de la journée de la Terre (doc 3)

-Désobéissance civile d’un petit groupe : bateau greenpeace pour stopper les essais (doc 5), nudité (doc 1)

– Des prises de parole individuelles : Greta Thunberg (doc 9)

– Des manifestations pacifiques et des marches (doc 9) ; des grèves de l’école (doc 10) ;

– La désobéissance civile de masse : bloquer des sites  nu (docs 10, 11, 14) ; recourir à des œuvres d’art pour questionner et interpeler  (doc 13)  

–  Des actions juridiques (doc 12)

– Des interpellations directes aux politicen.nes (docs 9+12) notamment pendant la cop 27 (doc 15)

Modes de communication

Publication de livres, de rapport (doc 2)

Des calicots, des banderoles (docs 5 + 6)

Des actions chocs (doc 1)

Des chansons (docs 2 + 8)

Les réseaux sociaux : Tweeter et des hastags spécifiques (fightfor1point5 ; faceClimateEmergency…) (doc 9) ; des sites internet (doc 10)

Diffusion de films amateurs (smartphone) ; facebook (15)

Des calicots (docs 9, 10), des affiches collées (15)…

Faire parler de soi dans la presse (tous les docs)

Moteurs de l’action

Pollution visible (doc 2)

Contre le nucléaire : contre les anti-missile (doc 5), contre les centrales (docs 6 +8)

Conscience du dérèglement climatique (doc 2)

Contre les combustibles fossiles (ex : pétrole (doc 11) ; les sites miniers à ciel ouvert (doc 14))

2. Relève trois points communs :

Cette consigne ne sera réalisée qu’après la correction du tableau à double entrée afin d’éviter la répétition d’erreur d’un exercice à l’autre.

Des jeunes sont impliqués à titre personnel dans les mouvements écologiques.

Des groupes plus structurés sont également actifs.

Les activistes participent à des manifestations.

Certains activistes cherchent à choquer que ce soit par la nudité (années 70) ou par une « mise en danger » du patrimoine artistique (de nos jours).

3. Relèves trois différences

Le moteur de l’action diffère : dans les années 70, les activistes se mobilisaient surtout contre la pollution visible et le nucléaire, aujourd’hui, il s’agit de ralentir le dérèglement climatique.

La désobéissance civile des années 70 mobilisait un petit groupe de personnes, aujourd’hui les activistes appellent à la désobéissance de masse.

Dans les années 70, les jeunes qui se mobilisent sont surtout des étudiants. Aujourd’hui, ce sont tant des enfants, des adolescents que de jeunes adultes.

Des procès contre les Etats sont intentés par la communauté civile.

4. Rédige un paragraphe

Depuis les années 70, les jeunes se mobilisent pour l’environnement. Si, à la fin des Trente Glorieuses, ce sont surtout des étudiants qui se mobilisent, aujourd’hui, ce sont tant des enfants, des adolescents que de jeunes adultes. Leurs modes d’action ont des points communs : les manifestations pacifiques et actions ou interpellations menées en parallèle à l’actualité sont courantes tant dans les années 70 qu’aujourd’hui. Si les rassemblements hippies en musique sont une particularité de la contestation des années 70, une particularité pour le 21ème siècle est peut-être la fédération des élèves autour de la personnalité de Greta Thunberg en 2018-19.  Plus loin, force est également de constater que la désobéissance civile se montre plus présente au XXIème. D’une part, ceci peut s’expliquer par l’urgence de la mobilisation : dans les années 70, les activistes se mobilisaient surtout contre la pollution visible et le nucléaire, aujourd’hui, il s’agit de ralentir le dérèglement climatique. D’autre part, les nouvelles technologies permettent de rassembler rapidement les activistes qui n’hésitent pas à utiliser les sites, tweeter, Facebook… pour organiser, communiquer sur et fédérer autour de leurs actions.

5. Apprentissages à structurer dans le cours

  • Ressources :
    • repères temporels : économie et société à partir de la seconde moitié du XXème siècle
    • EPC :
      • EPC / FHG : UAA 3.1.4 : « Liberté et responsabilité : problématiser les concepts de la responsabilité et liberté et comme conditions possibles de l’engagement individuel et collectif »
      • EPC / Histoire : « L’Etat, pourquoi et jusqu’où ? » ; appliquer : « identifier et questionner les différents domaines d’intervention de l’Etat. »

        Bien que le programme n’en fasse pas explicitement mention, cette situation d’apprentissage permet d’aborder le point de l’UAA 3.1.4 (FHG) en histoire.

    • savoirs : Trente Glorieuses, jeunes comme groupe social, nucléaire civil, émergence de l’écologie politique, anthropocène …
    • savoir-faire
      • Compléter un tableau à double entrée avec des informations essentielles et utiles par rapport à une question de recherche
      • Mettre en évidence des ressemblances et des différences
      • Rédiger un court texte mettant en évidence des permanences/des changements/des évolutions

6. Exemple de grille d’évaluation des apprentissages et des acquis

Eléments évalués Critères de qualité Pondération

Sélectionner des informations

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-les informations sont riches et variées :

  • chaque cellule “profil des activistes” et “types d’action” contient au moins 4 informations.
  • chaque cellule “modes de communication” et “moteurs de l’action” contient au moins deux informations

– le document duquel est extraite l’information est mentionné.

– les éléments du tableau sont corrects, ne comportent pas d’erreur d’exactitude.

 

 

 

0- 2- 4 – 6 – 8

 

0 -1- 2

 

0 – 1- 3

 

-0,5 par erreur d’exactitude

Interprétation

– trois points communs sont relevés.

– trois différences sont relevées.

0-1-2-3

0-1-2-3

Rédiger un texte court

– le texte répond à la question de recherche: l’engagement des jeunes pour l’environnement dans les années 70 et de nos jours.

–  le texte met en évidence deux ruptures.

– le texte met en évidence deux continuités.

– le texte ne comporte pas d’erreur d’exactitude.

0-2

 

 

0-1-2

0-1-2

-0,5 par erreur d’exactitude

7. Piste(s) pour le transfert et/ou l’évaluation des apprentissages

Le même type de travail pourrait être réalisé sur la place de l’écologie et de l’environnement dans le discours politique. 

8. Pour aller plus loin …

Possibilité de travailler en interdisciplinarité avec le cours de sciences pour les énergies, avec le cours de français pour le débat (argumentation), …

Possibilité d’alimenter la plate-forme “kialo” en participant à une de ces discussions : https://www.kialo.com/search?q=climat ou https://www.kialo.com/search?q=environment.

Possibilité aussi de lancer son propre débat en ligne en français.