Comparer : la Shoah et le génocide des Tutsi

Comparer : la Shoah et le génocide des Tutsi

1. Contextualisation dans le parcours d’apprentissage

Le génocide des Tutsi au Rwanda n’est pas cité tel quel dans les programmes actuelles. Cependant, il peut tout à fait trouver sa place dans le cours d’histoire de 6e. Ainsi, dans les cours d’histoire et de formation historique et géographique (6e-Extrémisme), il pourra aisément être abordé ne fut-ce qu’en comparaison à la Shoah. Ainsi, le processus ayant conduit à la Shoah est considéré comme un prérequis pour cette situation d’apprentissage. (suite…)

Enseigner le génocide des Tutsi

Enseigner le génocide des Tutsi

« L’oubli et l’impunité sont les deux clés pour la récidive ? »

Philibert Muzima, survivant du génocide au Rwanda 

Les programmes d’histoire que ce soit en transition ou en qualification n’énoncent pas explicitement le génocide rwandais dans les thématiques à aborder. Cependant, ces mêmes programmes offrent des occasions d’apprentissage ou d’enseignement où ce sujet peut tout à fait être abordé. Par exemple, dans la thématique “extrémisme” du cours de FHG 6e ou dans le moment-clé “Problèmes et enjeux de notre temps”.

Ci-dessous, vous trouverez une série de portes d’entrée auxquelles sont associées des situations d’apprentissages et/ou des ressources pour aborder le génocide des Tutsis en classe d’histoire.

Vous y trouverez également une proposition de portes d’entrée pour travailler des apprentissages en lien avec l’EPC et même pour l’éducation culturelle et artistique (PECA).

Entre histoire et mémoire

Enseigner l’histoire ou la mémoire ? Quelle différence y-a-t il entre les deux ?

  • La mémoire (collective) se construit en fonction des enjeux du présent et en fonction de ce dont le collectif se souvient. Elle est donc subjective partielle et partiale. Mais toute mémoire est vraie, car elle est réellement ressentie.

Mémoire des congolais, mémoire des coloniaux, mémoire de la 2e -3e génération, mémoire de la résistance, …

Les commémorations sont un signe visible de la mémoire;

  • L’Histoire  est la science qui étudie les faits du passé, les justifie avec des sources et les analyse de façon critique pour en faire un récit objectif. Elle tente de reconstruire la vérité du passé.

La trace du passé entre histoire et mémoire :

  • Les traces du passé : au sens littéral du terme, il s’agit d’une trace … du … passé. Par exemples, les cartes d’identité de l’époque coloniale, l’église de Nyamata, …
  • Les traces mémorielles : elles ne sont pas en soi une trace d’un événement passé, mais bien souvent des monuments en souvenir d’événements passés. Ils sont là pour que nous nous souvenions de ceux-ci. Il s’agit la plupart du temps de monuments aux morts, de plaques ou stèles commémoratives, … La stèle inaugurée à Liège le 23 avril 2022 en est un exemple.

Situer dans le temps, contextualiser le génocide

Contextualiser à l'aide d'histography

A l’aide de l’outil histography.io, identifie 5 événements, ou faits pertinents permettant de contextualiser le génocide rwandais (1994) aux échelles locale, continentale et mondiale.

Cet exercice permet de contextualiser le génocide des tutsi sans prérequis.

Lire et analyser une ligne du temps

Sur la base de la ligne du temps interactive (Timeline JS) réalisée par l’ONU, réponds au wooclap ci-joint

Timeline

En lien vous trouverez un Timeline réalisé par J. Van Asche,  enseignante en FHG à Mouscron. 

Le principe du jeu Timeline a été adapté à l’histoire du Rwanda. Il permettra de travailler la chronologie des événements, la périodisation, ou encore les ruptures, …

Une variante du Timeline “classique”  pourrait être de demander aux élèves, lorsque le Timeline est réalisé, d’associer les étapes du processus de génocide à l’histoire du Rwanda.

Ces étapes sont disponibles sous forme de cartes à imprimer, ici.

Histoire du Rwanda par l'image

Cette activité est issue des outils pédagogiques développés par l’association RCN Justice et Démocratie.

Elle pourra s’organiser en deux temps : 

1) Réorganiser les images chronologiquement 

2) Associer à une image un terme correspondant aux étapes du processus conduisant au génocide.

Structuration des apprentissages : Après l’une des situations d’apprentissage ci-contre, l’enseignant structurera les savoirs, savoir-faire appris à travers ceux-ci. Par exemple :

Savoir-faire : organiser des informations par ordre chronologique, identifier des continuités et des ruptures, identifier des antériorités, postériorités ou simultanéités, …

Savoirs : colonisation, indépendance du Rwanda (1962), génocide, hutus, tutsis, …

Comparer des génocides

La Shoah et le génocide des tutsi

Ils se sont passés à des époques différents, dans des lieux et des contextes différents, pour autant peut-on comparer ces deux génocides ? Qu’ont-ils en commun ? Quel processus révèlent ils ?

La situation d’apprentissage ci-jointe propose de comparer ces deux génocides selon différents points.

 

Le génocides arméniens

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

Khmers rouges

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

Hereros et Namas

1. Vidéo “Le premier génocide oublié du XXe siècle”, brut, 7 février 2018, consulté le 25 avril 2022.

 

Education à la pilosophie et à la citoyenneté

  • Peut-on pardonner après de telles atrocités ?
Belgique fédérale – Conceptualiser – Institutions et démocratie (6e)

Belgique fédérale – Conceptualiser – Institutions et démocratie (6e)

  • Année : 6e année
  • Prérequis: concept de “Démocratie” et ses caractéristiques, identifier une caractéristique dans un document

 

1. Contextualisation dans le parcours en FHG

Cette situation d’apprentissage permet à l’enseignant de réactiver le concept de “Démocratie” ou d’en observer sa maîtrise. Elle lui donnera également l’occasion d’aborder l’attendu concernant les entités composants la Belgique fédérale. C’est aussi pour l’élève une manière de prendre connaissance du site officiel de l’Etat belge. Lire, décoder et comprendre un site officiel est une compétence numérique faisant partie de la fracture numérique du 3e degré comme indiqué dans le Baromêtre de l’Inclusion Numérique publié fin aout 2020 par la Fondation Roi Baudouin. 

(suite…)

Extrémismes – L’extrême droite et la famille (6e)

Extrémismes – L’extrême droite et la famille (6e)

  • Année: 6e
  • Prérequis :  Repères temporelles liés au nazisme
  • Durée approximative: 40 minutes

 

1. Contextualisation dans le parcours en FHG

Il s’agit par cette situation d’apprentissage d’amener l’élève à comparer des réalités sociales d’hier et d’aujourd’hui concernant la famille et l’extrême-droite dans le cas présent. En mettant en évidence des permanences et/ou des changements, l’élève sera amené à prendre conscience de la résurgence et des similitudes entre mouvement d’extrême-droite d’hier et d’aujourd’hui. 

(suite…)

Extrémismes – Le contexte électoral (6e)

Extrémismes – Le contexte électoral (6e)

  • Année: 6e
  • Prérequis:  la lecture d’un graphique, le concept de démocratie, replacer une information dans son contexte temporel.
  • Durée approximative: 50 minutes
  • Niveau de complexité 

1. Contextualisation dans le parcours en FHG

Cette situation d’apprentissage vise à ce que l’élève puisse comparer deux situations, une d’hier et une d’aujourd’hui, sur la base du thème “Extrémismes”. Elle amènera l’élève à formuler des permanences et des changements entre les élections en Allemagne en 1932 et les élections présidentielles en France en 2017.

Pour cela, il est donc primordial que l’élève contextualise ces deux scrutins. Ainsi, l’élève sera amené à situer dans le temps une information afin par la suite d’utiliser ces contextes comme élément de comparaison. (suite…)